Passer au contenu principal

L’immobilier en bref à Valence et agglomération valentinoise.

Retrouvez les chiffrés clés dans notre vidéo « l’immobilier en bref » commentés par Johan Montbarbon, notaire.

Analyse détaillée des marchés immobiliers de Valence et agglomération valentinoise.

Découvrez le détail des prix, l’analyse et les conseils de Johan Montbarbon, dans notre vidéo « Bilan 2023 – Perspectives 2024 ».

Bilan immobilier dans l’agglomération valentinoise

Les prix médians sont une nouvelle fois en hausse cette année pour l’agglomération valentinoise.

Toutefois, il faut corriger immédiatement cette affirmation, car l’on constate de manière générale depuis la fin du troisième trimestre et tout au long du quatrième, une baisse des prix, tant dans les appartements anciens, qu’au niveau des maisons anciennes. Il n’en demeure pas moins, que sur une année entière nous sommes bien en présence, une nouvelle fois, d’une augmentation des prix.

Appartements anciens dans l’agglomération valentinoise

L’agglomération se situe au-dessus de la moyenne départementale avec un prix au mètre carré de 1960 euros. Soit une progression en une année de + 3,6 %.

Valence intra-muros atteint 1980 euros du mètre carré.

Cette progression, malgré une fin d’année en contraction, confirme le bon dynamisme de la Ville de Valence et témoigne également des volontés, depuis plus de dix ans, de renouvellement du parc immobilier.

Globalement les appartements les plus vendus sont les T3 et T4, représentant les 2/3 du marché. Le Centre-ville fait exception.

Evolutions par quartier

  • Centre-ville : Au niveau des quartiers, nous constatons une nouvelle fois une forte progression du centre-ville de Valence avec un prix médian du mètre carré s’établissant à 2170 €. Prenant ainsi le contre-pied des mesures énergétiques restrictives à la location. En huit années de très forte progression (+35%), le Centre-Ville aura non seulement rattrapé son retard sur les autres quartiers, mais sera qui plus est parvenu à atteindre le haut du pavé, n’étant désormais distancé plus que par le quartier de Victor Hugo-Maurice Faure.
  • Cette année le Centre-ville aura été porté, plus particulièrement, par le marché des investisseurs. Nous constatons en effet que les studios et les 2 pièces – à destination essentiellement des étudiants et du AirBNB – représentent plus de la moitié du marché pour cette zone, soit une augmentation du volume de 36 %, représentant ainsi plus de la moitié des ventes, ce qui explique ce phénomène structurel d’augmentation des prix (puisque plus les appartements sont de faibles surfaces et plus le prix au mètre carré est élevé).
  • Rue des Alpes – Avenue de Romans : Le quartier situé entre la Rue des Alpes et l’avenue de Romans progresse une nouvelle fois, en frôlant les 2000 € du mètre carré, rappelons-nous que ce quartier ne cesse de progresser depuis plus d’une dizaine d’année, c’est-à-dire depuis la rénovation urbaine entreprise dans le secteur de la Tour Maubourg.
  • Châteauvert : Du côté de Châteauvert, et pour les appartements anciens, nous enregistrons une année de stagnation avec une médiane s’établissant à 1940 €.
  • Victor Hugo – Maurice Faure : Pour les appartements anciens, la médiane la plus haute revient aux avenues de Victor Hugo et de Maurice Faure avec un peu plus de 2400 € du mètre carré dans l’ancien.
  • Bourg-les-Valence : La commune de Bourg-lès-Valence progresse également avec un prix médian de 1770 €.

Maisons anciennes dans l’agglomération valentinoise

Nous constatons globalement une progression des prix sur une année entière d’environ + 3,9 % soit un prix médian de 254.000 €, mais encore une fois nous émettons des réserves sur ce constat, puisque qu’en contradiction avec cette évolution annuelle, nous constatons une baisse des prix depuis septembre.

Concernant la typologie de biens, les 2/3 du marché sont constitués par les maisons de 4 à 5 pièces.

  • La Chamberlière : Le quartier de la Chamberlière est en bonne progression avec un prix médian de 257.200 €.
  • Châteauvert : Le quartier de Châteauvert marque le pas cette année avec une moyenne négative, toutefois ce quartier demeure indétrônable en termes de prix médian, distançant très largement les autres secteurs. Le prix médian s’établit à 292.100 € tout type de maisons anciennes confondues. La médiane parvient à atteindre les 441.000 € pour les maisons de six pièces et plus, ce qui correspond (et c’est important de le souligner) à la plus forte médiane départementale ! Dans ce quartier les maisons de six pièces et plus, correspondent à près de 50 % des volumes de vente.
  • Bourg-les-Valence : Bourg-les-Valence est en progression de + 2,2 %, avec un prix médian s’établissant à 247.000 €.

Marché du neuf dans l’agglomération valentinoise

Le gros du marché aura été cette année les 2 et 3 pièces, avec un prix médian dépassant les 3600 € du mètre carré.

Volumes de ventes dans l’agglomération valentinoise

La tendance de l’agglomération suit les tendances nationales et départementales.

Ainsi nous constatons un retour à la normal. Mettant fin à deux années d’euphorie, ayant atteint des sommets inégalés.

Au niveau national, après deux années atteignant environ 1.200.000 transactions nous devrions parvenir à 855.000 transactions pour l’année 2023.

Au niveau de l’habitat neuf, une réelle difficulté existe, avec une très forte baisse des volumes. Ces difficultés inquiètent d’autant les professionnels, qu’aucune réelle mesure de relance n’est envisagée à ce jour.

Me Johan MONTBARBON, notaire Directeur de l’Observatoire de l’Immobilier de la Drôme

Les notaires de la Drôme dressent le bilan immobilier et commentent les prix dans les secteurs qui composent le département