Passer au contenu principal

Chaque année, l’observatoire de l’immobilier des notaires de la Drôme présente les statistiques sur l’évolution du marché immobilier dans la Drôme. 

Bilan immobilier et perspectives : les tendances générales au plan national et départemental.

Retrouvez les chiffres clés dans notre vidéo complète, commentés par Johan Montbarbon, notaire et directeur de l’Observatoire de l’immobilier

Bilan immobilier 2023 et tendances 2024

La grande tendance de l’année 2023 est la contraction du volume des ventes. Nous devrions atteindre à la fin décembre approximativement 885.000 transactions, soit une baisse en une année d’environ 20 % !

Une baisse aussi importante n’avait pas été constatée depuis plus de dix ans.

On sort cette année des deux années d’euphorie post-covid, 2021 et 2022, où nous avions atteint respectivement : 1,2 million et 1,1 million transactions : des sommets qui n’avaient jamais été atteints depuis que les statistiques immobilières existent.

Au cours de cette période, nous avions assisté à une anticipation des achats. Or lorsqu’il y a une anticipation, il y a nécessairement ensuite baisse d’activité : les achats qui ont été faits, ne sont plus à faire !

Le retour à la normal était donc certain, ne demeurait qu’une seule inconnue : le moment auquel il s’opérerait.

Toutefois la baisse des volumes ne s’explique pas exclusivement par la fin de cette période post-covid, plusieurs autres phénomènes sont en jeu :

  • L’inflation tout d’abord : qui a mécaniquement impacté le pouvoir d’achat des Français (le temps que les salaires se réajustent) ; cette perte de pouvoir d’achat a eu pour effet d’exclure du marché la plupart des primo-accédants dans les secteurs géographiques tendus notamment Paris et Lyon (dans la Drôme les primo-accédants sont encore présents, mais ils achètent des biens de plus petites surfaces) ;
  • L’augmentation des taux d’intérêt : qui a limité également la capacité d’achat,
  • Enfin depuis le milieu de l’année, nous avons constaté un phénomène d’attentisme chez les acheteurs : qui misent sur une baisse des prix.

Une baisse des prix se profile-t-elle ?

Les statistiques que nous allons vous présenter, secteur par secteur, ne révèlent pas nécessairement une baisse des prix, car elles sont calculées sur une année entière et sur la base de la notion des « prix médians » (c’est-à-dire la médiane qui coupe en deux masses les prix pratiqués sur le marché, quelle que soit la typologie de biens).

Mais l’ensemble des intervenants de l’Observatoire de la Drôme est unanime, même si cela reste timide pour le moment : les prix ont commencé à baisser depuis septembre, avec une tendance qui s’accélère en fin d’année.

Cette tendance de fond commence à être identifiable au niveau de l’indice des prix (qui lui est basé sur l’évolution annuelle des biens immobiliers de même qualité, contrairement aux prix médians). En effet, l’indice des prix – qui est l’outil le plus fiable en matière de statistique – révèle d’ores-et-déjà cette tendance baissière.

  • Ainsi au niveau national : La baisse est sur une année est de -1%.
  • Au niveau départemental : Les appartements et les maisons anciennes baissent respectivement de – 1,8% et -2,4%.

Dans le neuf, la situation est compliquée. Après l’augmentation des matières premières, les acteurs subissent la baisse de volume liée à la perte de pouvoir d’achat et à la diminution de la capacité d’endettement.

Selon la plupart des promoteurs, il manque pour le moment une véritable politique de relance dans ce secteur, la prolongation sous certaines conditions du PTZ et de la loi Pinel, n’étant pas de nature à permettre le déblocage de la situation.

Concernant l’avenir, et plus particulièrement l’année 2024, il est difficile d’anticiper réellement la tendance.

On peut espérer que l’arrêt de l’augmentation des taux d’intérêt annoncé par la BCE, ainsi que l’ajustement des salaires et un commencement de baisse des prix, permettront un redémarrage du marché.

Me Johan MONTBARBON Notaire, Directeur de l’Observatoire de l’Immobilier de la Drôme

Les notaires de la Drôme dressent le bilan immobilier et commentent les prix dans les six secteurs qui composent le département de la Drôme.

L’analyse est basée sur les actes authentiques de vente, centralisées par les notaires, sur l’année écoulée. On rappellera en préalable que le notariat approvisionne les données statistiques immobilières de manière obligatoire. Et cela chaque jour à travers tout le territoire national. Il s’agit donc de 16.800 notaires qui s’y consacrent quotidiennement. 

De cette base de données vont être établies par le NOTARIAT avec l’aide de l’INSEE les statistiques proprement dites. On rappellera en préalable que le notariat approvisionne les données statistiques immobilières de manière obligatoire. Et cela chaque jour à travers tout le territoire national. Il s’agit donc de 16.800 notaires qui s’y consacrent quotidiennement. De cette base de données sont établies par le NOTARIAT avec l’aide de l’INSEE les statistiques proprement dites.

———————