Vidéo : achat immobilier, les pièges à éviter

Google+ LinkedIn +

 

Acte  1 – 1ère étape du parcours immobilier de Monsieur PORTAL : la recherche du bien et les pièges à éviter

Lors de son premier rendez-vous, M. PORTAL est encore hésitant. Il a besoin d’être rassuré et  se demande si c’est vraiment le moment d’acheter. Il  veut aussi connaitre les pièges à éviter lorsqu’il commencera à visiter des biens. Le notaire va l’alerter sur les points de vigilance. 

Retranscription texte de la vidéo ” les pièges de l’achat immobilier ” :

On se pose encore la question d’acheter. On a beaucoup d’amis qui s’engagent sur 25 ans. Aujourd’hui, on est locataire, on se sent « libres », est-ce qu’on doit aller dans l’achat ?

Actuellement, tous les voyants sont au vert pour se porter acquéreur notamment les conditions d’emprunt bancaire. Il faut franchir le pas. 

On est assez coup de cœur. Quand on va arriver dans le bien, il va falloir se déterminer en regardant certaines choses ? 

Effectivement, il faut faire retomber le premier coup de cœur, une fois passée la première visite, qui va ou non confirmer votre coup de cœur, lors de la seconde visite, ne pas hésiter à questionner votre vendeur, sur le coût de fonctionnement du bien. 

Peut-on y aller avec un artisan ?

Vous pouvez, si vous ne sentez pas la compétence, solliciter une nouvelle visite avec le  vendeur. Vous le prévenez en lui indiquant que vous allez venir avec un professionnel qui sera à même d’apprécier les éléments techniques, que vous ne serez pas vous-même en mesure d’apprécier. Et surtout de déterminer si pour vous, c’est une source de coûts financiers et d’investissement à l’avenir. 

Maison ou appartement, que faut-il regarder ? 

A l’intérieur des murs, maison comme appartement, vous allez avoir quasiment les mêmes critères, les mêmes données, les mêmes configurations ; en revanche, dans un appartement, vous dépendez d’un ensemble immobilier plus important. Cet ensemble immobilier a un coût de fonctionnement, qui est différent de celui de votre appartement. Ce sont des charges de la copropriété qu’on va vous demander de régler une fois que vous serez propriétaire. On va aussi vous demander de participer à des travaux qui vont embellir l’ensemble de la copropriété. Mais la loi aujourd’hui prévoit un devoir d’information du vendeur et surtout la communication de différents documents qui vous permettent en fait d’avoir ces informations. 

Comment lire ces documents ?

Il ne faut pas hésiter à nous consulter. On a l’habitude, par notre expérience, d’avoir un regard vigilant attentionné à votre égard pour vous permettre d’attirer votre attention sur les points importants.

Les diagnostics sont-ils tous obligatoires ? 

Le dossier de diagnostic technique est une obligation à la charge du vendeur. Le dossier de diagnostic technique va aussi vous apporter une source d’informations importante. Certaines installations sont primordiales, comme l’installation électrique, de gaz. Demandez au vendeur, n’attendez pas d’être dans le bureau de votre notaire pour en prendre connaissance.

On s’inquiète sur l’investissement financier que va représenter cet achat. Comment fait-on pour anticiper les coûts ? 

Il y a trois postes de dépenses : 

  1. le prix. 
  2. les frais d’acte, les frais d’acquisition, dits « frais de notaire, » c’est-à-dire l’ensemble des coûts nécessaires pour devenir propriétaire considéré que vous êtes en 7% et 8,5 % du prix d’acquisition. 
  3. il faut ajouter tous les frais liés à votre dossier de prêt, il faut le prévoir, cela rentre dans votre enveloppe globale qui sera indispensable pour réaliser votre acquisition.

(Fin de la retranscription texte de la vidéo “les pièges de l’achat immobilier “).

 

Partager.

A propos de l'auteur

Comments are closed.