Passer sa retraite au Portugal

Google+ LinkedIn +

La retraite au Portugal ? Une idée de plus en plus répandue chez les Français et pour cause : des prix de l’immobilier bas, conjugués à une fiscalité attractive, font du Portugal une destination très privilégiée. Prendre sa retraite au Portugal est aujourd’hui une vraie alternative pour bon nombre de retraités.

Passer sa retraite au Portugal pour profiter d’un paradis fiscal ?

Oui ! En effet, depuis 2013, à la condition de passer au moins 6 mois au Portugal, un retraité français est exonéré d’imposition sur sa pension de retraite déclarée au Portugal, et ce pendant dix ans ! Au-delà, le retraité sera imposé selon les règles fiscales portugaises.

Attention, cet avantage ne concerne pas les retraités de la fonction publique, dont les pensions resteront imposées en France.

1/ Pour être exonéré totalement d’imposition sur sa pension de retraite, c’est facile. Il faut :

– Résider au Portugal au moins 183 jours, consécutifs ou non ;

– Ne pas avoir été résident au Portugal ces cinq dernières années ;

– S’inscrire comme résident fiscal auprès du bureau local du service des impôts.

Vous l’aurez compris, grâce à ce statut fiscal du résident non habituel (NHR), les pensions de retraite ne sont pas imposées pendant 10 ans, ni en France, ni au Portugal ! Passer sa retraite au Portugal représente donc un intérêt non négligeable 🙂

A noter cependant que seules les pensions de retraite bénéficient de ce régime très favorable. Si vous percevez d’autres revenus de la France (revenus fonciers par exemple), ils sont non seulement taxés en France, mais aussi imposés au Portugal (avec le système d’imputation de l’impôt français pour éviter une double imposition). 

2/ Le Portugal ne connait par ailleurs pas d’impôt sur la fortune immobilière, ni de prélèvements sociaux.

« La misère est moins pénible au soleil » chantait Aznavour. Et quand on songe aux conditions de vie parfois difficile des retraités en France, imposés tous azimuts malgré la modicité de leurs pensions, on comprend le souhait de certains de s’expatrier au Portugal. Passer sa retraite au Portugal permet vraiment aux retraités d’accroître leur niveau de vie au quotidien.

Passer sa retraite au Portugal pour un coût de la vie moins cher qu’en France ?

C’est vrai ! Au Portugal, seules les températures sont plus élevées qu’en France.

Pour le reste, le coût de la vie est bien moins cher qu’en France, d’environ 25%.

Et les prix de l’immobilier sont bien plus abordables ! Pour 250.000 €, vous pouvez vous offrir une belle villa avec piscine, alors qu’en France il faudrait compter au minimum le double. La baisse des prix est la conséquence d’une importante crise économique et immobilière, qui s’est traduite par de nombreuses saisies immobilières, et des ventes en chute libre.

Le pays se redresse actuellement doucement, mais sûrement, et les réformes fiscales engagées notamment en faveur des retraités y sont sans doute pour quelque chose !

testament pour les biens à l'étranger

 

Le revers de la médaille ? Passer sa retraite au Portugal ne représent-t-il que des avantages ?

Malgré tous les atouts de ce pays, s’exiler au Portugal ne doit pas être une décision prise à la légère, car elle peut être lourde de conséquences.

1/ Le système de santé au Portugal est moins avantageux qu’en France.

Il est moins cher certes, mais beaucoup moins performant ; or il est important de noter que c’est bien avec l’âge , et donc au moment de la retraite, que les problèmes de santé se font plus nombreux.

2/ L’expatriation peut aussi avoir des effets inattendus sur le plan civil pour les retraités expatriés au Portugal :

  • Dans certains cas, elle engendrera un changement automatique du régime matrimonial de l’expatrié ; régime qui pourra alors être inadapté à la situation du particulier alors qu’il l’était jusqu’à présent ;
  • sur le plan successoral, il faut prendre garde aux effets à l’étranger de dispositions qu’on aura pu prévoir en France : l’application de la donation au dernier vivant est-elle possible à l’étranger ? est-ce la loi française ou portugaise qui va régir ma succession ? etc….

En clair, il ne faut céder au chant des sirènes de la fiscalité portugaise, et consulter votre notaire afin de faire un bilan patrimonial complet avant de prendre votre décision de partir couler une douce retraite au Portugal.

EnregistrerEnregistrer

Partager.

A propos de l'auteur

Leave A Reply