Passer au contenu principal

L’observatoire de l’immobilier de l’Isère : les prix du Nord Isère, Isère Rhodanienne

Retrouvez les analyses des prix par secteurs

Grenoble et agglomération
Vallée du Grésivaudan
Voironnais St Marcellin Bièvre
Secteur Montagnes

L’observatoire de l’immobilier des notaires de l’Isère, l’immo en vue – Chiffres clés

L’observatoire de l’immobilier – secteur Nord Isère, Isère Rhodanienne

Après deux années historiques en matière de volume de ventes (le palier du million de transactions ayant été dépassé), l’année 2021 s’est illustrée par un nouveau record avec près d’un million deux cent mille ventes sur le plan national.

La pierre, dans ce contexte sanitaire délicat s’est imposée comme l’un des investissements préférés des Français à tel point que nous pourrions presque parler de consommation immobilière aujourd’hui.

Un bien au prix n’est pas resté plus de 24 à 48 heures sur le marché en 2021 !

Le Nord Isère et L’Isère Rhodanienne n’échappent pas à cette règle et profitent tant des stigmates que des apports sociaux de cette crise sanitaire.

Aujourd’hui, les moyens de communication permettent de répondre favorablement aux désirs d’espace des Français.

Les campagnes ne paraissent plus si loin et si isolées des métropoles. A l’heure du « green washing » et du télétravail, la ruralité a redoré son blason.

Pour cause, le Nord Isère et l’Isère Rhodanienne ont bénéficié d’une évolution du volume de transactions de 7,55% alors même que nous pensions le marché épuisé.

La composition de celui-ci en revanche n’a pas changé d’un iota. L’habitat individuel représente toujours 67 % des affaires (maisons et terrains à bâtir) contre « 33 % pour l’habitat collectif.

 

L’habitat individuel – Nord Isère / Isère Rhodanienne

 Les ventes de maisons

Le secteur enregistre encore et toujours une augmentation des prix.

Le prix médian en Isère Rhodanienne atteint la barre des 250.000 € à l’instar du département, soit une augmentation de 10.000 € sur un an…

L’évolution des prix depuis 5 ans dépasse les 20 %.

Le Nord Isère frôle aussi les 250.000 € puisque le prix médian constaté pour 2021 est de 248.700 €., soit plus de 24 % d’augmentation en 5 ans.

Les villes qui connaissent des augmentations records sont toujours les mêmes, et celles qui sont les plus proches de l’agglomération Lyonnaise, savoir CHUZELLES, VIENNE, HEYRIEUX, CHAVANOZ, TIGNIEU-JAMEYZIEU, VILETTE D’ANTHON.

Le vase d’expansion Lyonnais que constituent l’Isère Rhodanienne et le Nord Isère résiste pour le moment toujours puisque les prix sont toujours exorbitants dans la métropole.

 Les terrains à bâtir – Nord Isère / Isère Rhodanienne 

Nous avions souligné l’année passée une baisse significative du nombre de transactions sur un an compte tenu de la raréfaction des terrains à bâtir cumulée à une politique de densification urbaine à contrecourant de la politique fiscale.

L’année 2021 se démarque par une stagnation du marché en Isère Rhodanienne. 199 transactions en 2020 et en 2021.

Le marché Nord Isérois a légèrement progressé puisque nous constatons 431 ventes contre 354 l’année passée.

Malgré cette progression, les stocks de terrain à bâtir sont au plus bas puisqu’ils ne représentent que 12 % du volume global des ventes.

La demande reste pourtant forte, notamment aux portes de Lyon.

C’est notamment ce qui explique une augmentation paradoxalement faible du prix au m2 constaté sur 2021.

La pénurie de terrains aux frontières Lyonnaises a poussé les acheteurs dans les secteurs les plus reculés du Nord Isère ou de l’Isère Rhodanienne.

De facto nous avons une augmentation du prix au sein de ces zones, qui ne se reflète pas sur les statistiques générales du secteur, puisqu’initialement les prix étaient plus bas dans lesdites zones. (150 € le m2 pour l’Isère Rhodanienne en 2021 contre 141 l’ ‘année passée et 120 € lem2  pour le Nord Isère contre 118 en 2020).

L’habitat collectif – Nord Isère / Isère Rhodanienne

L’habitat collectif ne constitue pas le fer de lance du Nord Isère et de l’Isère Rhodanienne en matière immobilière.

Pour autant il s’est très bien comporté en 2021 tant dans l’ancien que dans le neuf et se concentre principalement autour de VIENNE et de BOURGOIN-JALLIEU.

 La situation de l’ancien

Le Nord Isère avec près de 200 transactions de plus que l’Isère Rhodanienne enregistre toutefois une progression plus timide. Seulement 4 % d’augmentation du volume des ventes contre 24 % pour sa voisine qui frôle en 2021 les 500 références statistiques.

Le prix médian au m2 se consolide aux alentours des 2.000 € avec très exactement une valeur de 1940 € pour l’Isère Rhodanienne et 2.100 € pour le Nord Isère, soit une augmentation raisonnée d’environ 7 (Isère Rhodanienne) et 2 % (Nord Isère).

 La situation du neuf – Nord Isère / Isère Rhodanienne

La tendance de l’année passée se confirme. Le neuf se comporte de mieux en mieux en Isère Rhodanienne et le Nord Isère connait une légère diminution du volume des ventes d’avantage liée à la pénurie du foncier qu’au défaut d’attractivité du secteur.

Si l’Isère Rhodanienne double quasiment son nombre de ventes en passant de 123 références à 210, le Nord Isère subit une baisse du nombre de transactions d’environ 17 %.

Les prix quant à eux n’ont pas beaucoup bougés. Nous sommes toujours à 3.600 € le m2 pour le prix médian en Isère Rhodanienne et à 3.300 € pour le Nord Isère soit 150 €d’augmentation.

 Conclusion – Nord Isère / Isère Rhodanienne

Pour conclure, 2021 marque une nouvelle année record ancrant d’avantage la confiance des investisseurs dans la pierre et ce malgré le spectre de la crise sanitaire et les annonces de pénuries de matériaux de construction.

« Ce qui arrive en fin de compte, ce n’est pas l’inévitable, mais l’imprévisible » «(Keynes)

Espérons que le conflit Européen actuel, outre ses aspects bien plus dramatiques n’anéantisse pas d’un revers de main cette confiance du marché.

L’annonce d’une remontée des taux d’intérêts et de la flambée de la dépense énergétique pourrait inverser la tendance et faire perdre à nos secteurs un peu plus reculés du département leurs heures de gloire…

 

Jean-Philippe PAUGET, notaire à MORESTEL