Immobilier en Hautes-Alpes : le marché en 2017

Google+ LinkedIn +

LES MARCHES IMMOBILIERS DES HAUTES-ALPES

Immobilier en Hautes-Alpes : situation antérieure

En avril 2016, le constat sur la situation du marché immobilier haut-alpin était à une légère amélioration, tant en ce qui concerne le prix médian que le nombre de transactions. Un an après, les Hautes-Alpes connaissaient un affaissement du marché avec une baisse significative du prix médian, notamment pour les maisons individuelles (-9%), mais avec des disparités par secteur géographique. Ainsi, alors que la baisse était surtout avérée dans des secteurs comme le Briançonnais (-13,8 %), l’Embrunais-Guillestrois-Queyras (-5,5%) ou encore le Gapençais-Champsaur (-8,4%), certains connaissaient une hausse : Gap-Ville : +2,6% et le Grand-Buech +8%. A contrario, la baisse des prix pour les appartements anciens au plan départemental était faible (- 1%) mais avec des écarts importants entre les zones géographiques. Le Briançonnais apparaissait le moins bien loti, avec une baisse générale de près de -10%, -7% pour Briançon-Ville.

Immobilier en Hautes-Alpes  : bilan 2017

immobilier Hautes-Alpes

Au 31 janvier 2018, le marché se reprend sans décoller et est toujours contrasté entre les secteurs. Globalement, les volumes sont repartis à la hausse.

Des fortes disparités en termes de prix continuent d’exister entre secteurs, et même en intra-secteur, avec des évolutions parfois opposées entre communes.

Le prix médian des maisons anciennes au plan départemental a augmenté de +5,3%. A l’échelle du secteur, le Briançonnais continue d’afficher une évolution négative de -3 ,3%, pondérée par la hausse de +9% relevée sur la ville de Briançon. Gap continue sa progression +8%. L’Embrunais-Guillestrois-Queyras augmente de 11%, alors que pour Le Grand Buech, secteur le moins cher, la hausse est de +2,7%.

L’évolution sur les appartements reste négative au plan départemental (-1,7%). Alors que le secteurs Briançonnais et Grand Buech sont en baisse respectivement -4,7% et -7,9%, l’Embrunais-Guillestros-Queyras et le Gapençais-Champsaur sont en hausse.

Quant au marché des terrains à bâtir, le secteur Briançonnais perd -12,7% alors que le Gapençais gagne +1,4%.

Retrouvez tous les chiffres de l’immobilier en hautes-Alpes et les analyses des notaires des Hautes-Alpes dans ce document pdf : immobilier-en-hautes-alpes

Observatoire de l’immobilier des notaires des Hautes-Alpes réalisé Avec la participation d’ELAN CDC

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partager.

A propos de l'auteur

Leave A Reply