Immobilier : hausse ou baisse des prix ? Réponse en infographie

Google+ LinkedIn +

Comment évoluent les prix des maisons, des appartements et des terrains à bâtir ? Découvrez les  chiffres clés des marchés immobiliers de la Drôme, des Hautes-Alpes et de l’Isère.

Prix au 31 octobre 2018 et évolutions sur 1 an

Les prix immobiliers dans la Drôme, l’Isère et les Hautes-Alpes

LES MARCHES IMMOBILIERS DE LA DROME

Prix immobiliers au 31 octobre 2018 et évolutions sur 1 an

Les maisons dans l’ancien dans la Drôme : en hausse

Le prix médian des maisons anciennes au plan départemental augmente de +4,9%, avec un budget médian de 194 000 €. Les secteurs de Vallée de la Drôme, l’agglomération valentinoise et de Tain affichent des progressions de +8% à +9%. Le secteur « agglomération Valentinoise » reste le plus cher avec un prix à 215 000 €.

Seul le secteur de la périphérie Valentinoise connait une baisse de -2,2% pour un prix médian qui reste parmi les plus élevés à 212 800 €. La Drôme provençale concentre 18% des parts de marché, avec un prix médian de 209 000 €. Le secteur Pré-Alpes du sud (1,4% du marché) est le moins cher avec un prix médian de 125 000 €.

Les appartements dans l’ancien dans la Drôme : en hausse.

Le prix/m² médian des appartements au plan départemental est de 1400 €, et affiche une hausse moyenne de +2,5%, sur 1 an. Le secteur en plus forte progression tout en restant le moins cher est celui de Nord Drôme (+10,3%) pour un prix/m² médian de 1180 €.

Deux secteurs parmi les plus chers continuent d’augmenter : Périphérie valentinoise, 1760 €/m² (+6,5%), Tain 1590 €/m² (+6,5%). En revanche, la Drôme provençale perd -6,6% (1610 €/m²).

Les appartements dans le neuf dans la Drôme : en baisse

Le prix / m² médian perd -1,3%, à 2 730 € . Le prix médian est de 167 400 €. La surface habitable est de 64 m².

Les terrains à bâtir dans la Drôme : en hausse

Le prix médian du terrain à bâtir dans la Drôme est de 70 000 €, en progression de +1,2%.

Cette hausse départementale est en fait portée par l’augmentation du secteur Vallée de la Drôme avec +9,9%, car tous les autres secteurs affichent des baisses de comprises entre -1,7% et -3,6%. La surface médiane est de 640 m².

Les secteurs de Romans et Drôme provençale rassemble le plus de ventes (respectivement 19% et 18%) avec des prix médians respectifs de 71 800 € et 73 000 €. Le secteur Nord Drôme reste le moins cher (55 900€).

LES MARCHES IMMOBILIERS DES HAUTES-ALPES

Prix immobiliers dans les Hautes-Alpes au 31 octobre 2018 et évolutions sur 1 an

Les maisons dans l’ancien dans les Hautes-Alpes : en hausse

Le prix médian des maisons anciennes au plan départemental augmente de +3,9%, avec un budget médian de 207 900 €. Le Grand Buech reste le secteur le moins cher avec un prix médian de 145 000 € en baisse de -6,5% sur 1 an. La plus forte hausse est relevée sur le secteur Briançonnais avec +7,1%, avec un prix médian de 266 600 € suivi du Gapençais-Champsaur, avec + 3,7% pour un prix médian de 218 200 €. Le secteur Embrunais-Guillestrois-Queyras reprend +1,4%% et atteint un prix médian de 248 400 €.

Les appartements dans l’ancien dans les Hautes-Alpes : en baisse.

Le prix/m² médian des appartements au plan départemental est de 2050 €, et affiche une baisse moyenne de -4,8%, sur 1 an. Cette tendance découle principalement de la baisse des prix relevée sur les secteurs Grand Buech, affichant la plus forte chute (-12,9%), suivi du Briançonnais qui perd -8,4%,  avec un prix/m² médian de 2230 € et de l’Embrunais-Guillestrois-Queyras (-4,9%) et un prix médian de 2360 €/m². Seul le secteur Gapençais progresse +4,2% avec prix/m² médian de 1850 €.

Les appartements dans le neuf dans les Hautes-Alpes : en hausse.

Le prix/m² médian est de 4 130 € (+3,0%), Le prix médian est 208 500 € et la surface habitable de 54 m². Dans le Briançonnais, le prix/m² médian est 4 350 € (+ 2,9%). La surface habitable de 54 m² . Dans le Gapençais/Champsaur, le prix/m² médian est de 3 210 € (+16,2%), la surface habitable est de 58m².

Les terrains à bâtir dans les Hautes-Alpes : en hausse

Le prix médian du terrain à bâtir dans les Hautes-Alpes est de 73 000 €, continuant sa progression avec +4,3% sur 1 an. La surface médiane est de 780 m². Le secteur le plus cher est le Briançonnais avec 98 000 €.

LES MARCHES IMMOBILIERS DE L’ISERE

Prix immobiliers au 31 octobre 2018 et évolutions sur 1 an

Les maisons dans l’ancien en Isère : en hausse

Le prix médian des maisons anciennes au plan départemental augmente de +3,3%, avec un budget médian de 219 000 €. Le secteur Nord Isère concentre 30% des ventes avec un prix médian de 206 000 € en hausse de 3%, suivi du Voironnais St Marcellin (17%), avec un prix médian de 199 900 € en hausse de 1,3%.

En tête des secteurs les plus chers, on retrouve Le Grésivaudan (12% des ventes) avec prix médian à 310 900 € en très légère baisse (-0,7%), suivi de Grenoble Nord (304 500 € + 1,5%) pour 4,8% des ventes, puis Grenoble Sud (7,4% des ventes) avec un prix médian à 287 000 € en très légère hausse +0,7%.

Les appartements dans l’ancien en Isère : en baisse.

Le prix/m² médian des appartements au plan départemental est de 2050 € et affiche une baisse de -1,3%, sur 1 an. Grenoble rassemble 32% des transactions avec un prix de 2120 €/m², en perte de -3,9%. Les prix sur Grenoble Nord, Grésivaudan, Sud, varient très faiblement. Voironnais-St Marcellin (1630 €/m² +4,5%), Nord Isère (1870€/m² +2,1%) et Isère Rhodanienne (1660 €/m² + 1,2%) sont en hausse. Les secteurs de l’Oisans (3040 €/m²) avec Grenoble Grésivaudan (2380 €) sont parmi les plus chers.

Les appartements dans le neuf en Isère : en légère baisse.

Le prix/m² médian en Isère est de 3400 € en perte de -0,5%. La surface médiane est de 63 m². Grenoble enregistre 15% des ventes d’appartements neufs de l’Isère, avec 3870 €/m².  38% des ventes portent sur des 2 pièces, avec un prix/m² médian de 3840 €.

Les terrains à bâtir  en Isère : en baisse

Le prix médian du terrain à bâtir dans l’Isère est de 87 500 €, en perte de -2,8%. La surface médiane est de 750 m². Des secteurs sont en baisse : le Nord Isère (25% des ventes) perd -15,3%, Grenoble Grésivaudan -6,3%, Grenoble Sud -1,6% alors que Grenoble Nord (+11,5%) et Voironnais St Marcellin (+7,7%) continuent leur progression. Le prix/m² est doublé voire triplé entre les secteurs Voironnais St Marcellin (110€/m²), Grenoble Grésivaudan (280 €/m²) ou Grenoble Nord (310 €/m²).

LE MARCHE IMMOBILIER A GRENOBLE

Prix au 31 octobre 2018 et évolutions sur 1 an

Les appartements dans l’ancien à Grenoble : en baisse.

Grenoble enregistre 32% des ventes d’appartements anciens de l’Isère. Au 31 octobre 2018, le prix/m² médian des appartements à Grenoble est de 2120 €, en baisse de -3,9%, sur 1 an. La surface médiane est de 63 m². 30,2% des ventes portent sur des 3 pièces, avec un prix/m² médian de 2060 €. Seuls deux quartiers affichent des variations de prix positives : Patinoire Bajatière (+4,2%, 2050 €m²) et La Capuche (+1,6%, 1950 €/m²). L’Hyper Centre est stable (2620 €/m²). Les autres quartiers affichent des baisses comprises entre -0,8% et -8%.

Partager.

A propos de l'auteur

Comments are closed.